Search
Close this search box.

Prélude du Festival

17.09.22

Samedi 17 septembre 2022 à 18h00 et 20h00

Cinéma Reflet Médicis

3 Rue Champollion, 75005 Paris

En présence de la réalisatrice de "Entre perro y lobo"

Première Séance Avant-première – 18h00
PACCPA10 Entre el perro y el lobo

Entre perro y lobo

Un film de Irene Gutiérrez
Colombie, Cuba, Espagne | 2020 | 1h15

Entre Perro y Lobo, un long métrage d’Irene Gutiérrez, explore l’écho laissé par le mythe de la révolution cubaine, un écho qui résonne encore aujourd’hui chez trois ex-combattants de la guerre en Angola. Estebita, Miguel et Alberto se rendent chaque jour dans la Sierra Maestra pour passer dans une autre réalité, celle où ils sont encore des guérilleros. Revêtir l’uniforme, parcourir les montagnes, préparer les armes, s’entraîner au combat, laver les chevaux et se remémorer les batailles : tout cela se transforme en un rituel indispensable pour exister.

Dans cette œuvre, les gestes, les corps et la complicité dans les regards de ceux qui partagent le souvenir d’une aventure rendent l’évocation de la guerre plus palpable. Des extraits d’archives des jeunesses révolutionnaires noires d’Angola apparaissent tout au long du film, et dans le bruissement de la jungle, on entend la voix de Fidel qui récite la lettre d’adieu que le Che lui a écrite.. L’illusion de l’homme nouveau s’exprime désormais dans les corps fatigués des anciens combattants, dans ce délire de vouloir perdurer dans une autre époque et dans la nécessité du fantasme, destiné à recréer le passé pour supporter le présent.

Entre Perro y Lobo est une coproduction entre la Colombie, Cuba et l’Espagne. Le film a participé à d’importants festivals tels que la 70ème Berlinale en 2020, le Festival international du film de Shanghai, celui de São Paulo ainsi que le Festival du nouveau cinéma latino-américain de La Havane en autres.

(Diana Prada)


Deuxième Séance Avant-première – 20h00
PACCPA10 Amparo

Amparo

Un film de Simón Mesa
Colombie, Suède, Allemagne, Qatar | 2021 | 1h35

Colombie, 1998. Amparo, mère célibataire, élève ses deux enfants dans un quartier populaire de Medellin. Son aîné, Elias, vient de fêter ses 18 ans. Appelé sous les drapeaux, il est assigné à un bataillon en zone de guerre à l’autre bout du pays. Sa mère refuse que son fils serve de chair à canon dans un conflit qui s’éternise. Propulsée dans une course contre la montre afin d’obtenir un livret militaire, précieux sésame censé délivrer son fils du service militaire, Amparo est confrontée à la corruption d’une société profondément patriarcale.

Après un parcours dans divers  festivals et notamment à Cannes, ainsi qu’à Lima, Chicago et San Sebastian, En 2021, Amparo a été sélectionné à la Semaine de la critique du festival de Cannes. Sa protagoniste Sandra Melissa Torres, actrice novice n’ayant jamais tourné, y a remporté le prix des Révélations.Le réalisateur Simon Mesa avait déjà remporté la Palme d’or du meilleur court-métrage de l’édition de Cannes 2014 avec Leidi. Son deuxième court-métrage Madre est nominé pour la Palme d’or lors de l’édition 2016.

Avec ce portrait d’une mère courage, Mesa poursuit sa filmographie d’héroïnes en signant ce premier long-métrage au cadre sobre, hiératique et à la narration haletante. Une ode à la fois touchante et bouleversante à la figure maternelle.

(Sébastien Coral)